This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.

Carole Chemoul
Sophrologue Paris 12

7 bienfaits de la sophrologie caycédienne

Vous vous demandez comment la sophrologie caycédienne peut vous aider à vous sentir mieux ? 

Alors c’est ici que vous trouverez votre bonheur. 

Parce que, grâce à la méthode Caycedo, vous découvrirez les secrets des nombreux bienfaits de la relaxation et de l’activation du corps et de l’esprit.

Comment améliorer son bien-être par la sophrologie caycédienne ?

La méthode Caycedo se compose d’une série d’exercices et de techniques basés sur la concentration, l’imagination et la contemplation. 

La concentration est l’élément premier de tout exercice de sophrologie, en lien avec l’imagination qui, ensuite, permet de se projeter dans un futur positif. En dernier lieu vient la contemplation, à travers les cinq sens, pour être plus conscient de ce que vous vivez pendant l’exercice de sophrologie.

Nous allons voir ensemble 7 bienfaits de la sophrologie caycédienne, ayant pour but le bien-être :

Prendre RDV avec Carole Chemoul Sophrologue sur Paris.

Séances de sophrologie individuelles et collectives dans un endroit calme et convivial à Paris 12.



J’ai été accompagnée par Carole pendant 1 an, elle a été une aide très précieuse pour dompter mes angoisses et m’a accompagnée pour concrétiser mes projets, pour lesquels j’éprouvais de grandes difficultés.

Témoignages Mel Mel

Carole Chemoul Membre de la Chambre Syndicale de la Sophrologie

15 Rue du Dr Goujon, 75012 Paris



Prendre RDV

1. Devenir plus conscient de soi-même

La sophrologie caycédienne vous permet de développer une conscience sereine à travers des techniques basées sur la relaxation et l’activation du corps et de l’esprit. 

Il s’agit en effet de prendre conscience de son corps et son esprit. L’objectif est de parvenir à une réelle communion du corps et de l’esprit. 

La sophrologie consiste donc en un entraînement psycho-physique de la conscience. Et en cela elle se distingue de la psychanalyse ou la psychologie. 

Avant tout, sachez que la sophrologie est une pratique laïque : elle n’est liée à aucune religion et respecte toutes les convictions. 

Développée par Alfonso Caycedo, la sophrologie se déroule sur trois cycles, dont chacun est composé de quatre degrés, soit les douze degrés de la Relaxation Dynamique de Caycedo (RDC). 

Sachez également que la sophrologie caycédienne se pratique d’abord de manière régulière avec un professionnel, en séance individuelle ou en groupe, et ensuite de façon plus autonome, une fois les bases acquises. 

Sur un plan purement technique, les séances se déroulent en position debout ou assise et il est déconseillé d’avoir recours à un fond musical, à une lumière tamisée ou à des parfums. 

N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre sophrologue durant vos séances avant d’entamer les séances sans encadrement. 

Enfin, cette discipline se définit comme une médecine douce alternative. Les professionnels de la santé l’utilisent dans certains cas comme thérapie complémentaire à d’autres thérapies. Au besoin, renseignez-vous auprès de votre médecin traitant. 

Le premier cycle de la sophrologie caycédienne, appelé cycle fondamental, a comme objectif une meilleure connaissance de soi, sur les plans corporel, mental, émotionnel et créatif. 

Parce que, avant tout, il est important de prendre conscience de soi-même. 

Et pour cela, rien de tel que la relaxation, car vous allez (ré)apprendre à vous laisser aller et à lâcher prise tout en développant votre conscience à l’égard de tout votre corps. Écoutez-le et connaissez-le, afin d’assouvir l’ensemble de ses besoins. 

La chose primordiale, pour tout exercice ou technique de sophrologie, réside dans la posture. Cela signifie que, confortablement assis, vous devez sentir tous les points vous reliant à votre chaise ou à votre canapé. 

Natalia Caycedo, fille d’Alfonso Caycedo et sophrologue, conseille également de bien prendre soin de son cerveau à travers une bonne respiration. D’ailleurs, elle dit souvent lors de ses séances de sophrologie caycédienne : « Prends soin de ton cerveau et ton cerveau prendra soin de toi-même. » 

Enfin, il est très utile de prendre conscience de sa respiration au niveau abdominal. À chaque inspiration, vous devez ressentir cette agréable dilatation de la paroi de votre abdomen et, à chaque expiration, vous devez vous concentrez sur votre abdomen qui revient à sa position initiale. 

Grâce au travail sur cette agréable perception de tout votre corps, sans tension, et de votre esprit, calme et tranquille, vous serez plus conscient de vous-même et, par conséquent, vous pourrez mieux comprendre les signaux de votre corps.

2. Prendre les rênes de sa vie

Mener à bien sa vie commence par deux points clés : la gestion active du stress et la maîtrise des émotions négatives. 

Il est vrai qu’au cours des années tous types de tensions et d’émotions négatives dues au stress quotidien s’accumulent en vous. Ce qui est susceptible de vous perdre votre confiance en vous et vous freiner dans votre cheminement. 

Mais la sophrologie caycédienne est là pour vous aider à anticiper positivement le futur, notamment grâce au développement d’outils pour mettre de côté les sentiments négatifs du passé et pour mieux gérer votre stress. 

Aussi, que vous souhaitiez consulter un sophrologue en raison d’un événement particulier ou pour remédier à une situation chronique, la sophrologie caycédienne s’adresse à vous.


Pourquoi consulter ? La palette est vaste : pour traiter une fatigue quotidienne, améliorer son sommeil, vaincre le stress au travail, se préparer pour des examens, surmonter une phobie, apaiser des angoisses, faire face à un deuil, atténuer des acouphènes, vivre une grossesse, apprivoiser la ménopause, soulager une douleur, etc.). 

D’ailleurs, parce que son objectif principal est de développer une conscience sereine, la sophrologie caycédienne est accessible à tous : les enfants, les adultes, les personnes âgées, et même maman et bébé

Il faut souligner aussi que le sophrologue tient une place importante dans tout début de thérapie. Car chaque thérapie est une sorte de découverte.


C’est pourquoi le sophrologue oriente son client/élève tout en lui laissant la liberté de recourir à sa propre conscience. 

Ensuite, le client/élève pourra se prendre en main seul, en se basant sur les exercices de sophrologie caycédienne qu’il préfère et dans lesquels il se retrouve le plus.

3. S’éloigner des automatismes et de l’urgence quotidienne

Le mode de vie actuel est de plus en plus stressant. Et nous nous y sommes habitués, à tel point que ce stress quotidien conditionne notre quotidien : il en fait partie intégrante. 

Alors comment se libérer de cette chape de plomb qui chaque jour nous écrase un peu plus ? 

La réponse est : avec de la volonté. 

Cela a l’air simple, trop simple, et pourtant… Lorsque vous vous décidez à aller consulter un sophrologue, vous pouvez considérer que le travail est à moitié achevé. 

Pour prendre en main sa vie, il faut apprendre à identifier ce qui ne va pas, différencier le bien du mal, mais sans rechercher de justification. 

À ce stade, vous êtes déjà dans le deuxième cycle de la sophrologie caycédienne : c’est la conscience énergétique qui vise le renforcement cellulaire. 

Grâce à la sophrologie caycédienne, vous saurez identifier vos sources de stress ainsi que tous ces automatismes que vous avez accumulés au fil du temps. Ainsi, petit à petit, vous pourrez supprimer un par un ces « mauvais réflexes », par ordre prioritaire. 

Ici, le sophrologue vous guidera pour vous amener au lâcher-prise et ainsi ne plus faire du stress votre moteur. 

Au contraire, vous donnerez la priorité à votre bien-être et à votre santé. 

Il s’agit donc de s’éloigner de toute source négative et d’opter pour l’apaisement et le bien-être quotidien.

4. Réveiller les sensations de vitalité

Grâce à la contemplation et à l’énergie mentale, il est possible de provoquer un réveil des sens de manière efficace et naturelle. 

Vous êtes déjà dans le troisième cycle de sophrologie caycédienne, à savoir le cycle existentiel, celui qui mène à la projection de la conscience sur le monde extérieur et, par la suite, à l’éveil des sens. 

Parce que le corps humain est complexe, il est impératif de le connaître comme il se doit, pour pouvoir l’écouter et lui obéir quand il le faut, afin d’apprécier les bonheurs de la vie et ressentir une sensation de vitalité. 

Ce sentiment de vitalité se manifeste par de l’énergie et du dynamisme. 

Mais pour atteindre ce degré, il est essentiel de coordonner son corps et son esprit. Car c’est l’alliance des deux, à travers la conscience, qui garantit une sensation extrêmement positive qui apporte un sens à la vie. 

En effet, ces deux éléments - corps et esprit - sont complémentaires : ils sont les deux facettes d’une même réalité existentielle. Il est donc obligatoire de passer par l’un pour atteindre l’autre. 

« La vivance » est l’objectif à atteindre, ainsi que nous allons le voir dans la prochaine section. 

Et comme dit le proverbe : quand on veut, on peut.

5. Procurer le sentiment de sérénité et de bien-être

Sachez qu’au fur et à mesure des séances de sophrologie caycédienne, ce sentiment de vitalité et de bien-être commencera à prendre une place importante dans votre vie. 

Parce que la sophrologie caycédienne rime avec bien-être et apaisement, vous serez amené à vous concentrer de manière successive sur les différentes parties de votre corps, à contracter un muscle puis à le relâcher, à effectuer quelques mouvements tout en essayant de localiser les tensions afin de les soulager, etc. 

Il s’agit ici d’une relaxation active, c’est ce qu’Alfonso Caycedo appelle la « vivance ». 

Cette relaxation, pratiquée à plusieurs reprises et combinée à une bonne respiration, procure naturellement le sentiment de sérénité et de bien-être. Il suffit de laisser le calme s’installer et de se concentrer. 

Car votre mental joue à cet égard un rôle important dans cette relaxation dynamique pour atteindre la prise de conscience de votre corps. Ce sont votre imagination et la contemplation qui vous aideront à mieux visualiser votre corps. 

Pour activer dans le présent des émotions positives, vous pouvez vous inspirer de souvenirs joyeux, d’images agréables et même de vos rêves : tous les moyens sont bons pour se sentir bien et maintenant !

6. Canaliser les émotions négatives et éveiller les émotions positives

Grâce à la respiration et à la force mentale, vous allez pouvoir chasser toutes ces émotions négatives encore présentes lors des premières séances de sophrologie caycédienne. 

C’est l’un des bienfaits les plus soulignés par les sophrologues caycédiens. Imaginez une vie sereine où les émotions positives règnent ! 

C’est possible, et principalement grâce à vous, à votre force mentale et à votre volonté d’aller de l’avant. 

Comme vous l’aurez sûrement deviné, la respiration abdominale joue ici encore un rôle important. Car une bonne respiration permet de développer votre production d’énergie et de favoriser votre détente physique et psychique. 

Inspirez calmement par le nez, remplissez vos poumons le plus possible : vous sentirez votre cage thoracique se soulever. En même temps, laissez votre ventre gonfler. Vous faites le plein d’oxygène. 

Puis, deuxième étape, expirez doucement toujours par la bouche, videz vos poumons, mais sans arrondir votre dos : c’est votre ventre qui doit rentrer pendant l’expiration. 

Là, vous êtes en train d’extérioriser physiquement le dioxyde de carbone et mentalement les éléments négatifs. 

C’est aussi pendant l’expiration que votre corps se détend automatiquement. 

Répétez cette respiration pendant une ou deux minutes, puis ressentez-en les bienfaits. 

Notez qu’il est important de canaliser l’ensemble des émotions négatives de manière optimale avant de passer à l’étape de l’éveil des émotions positives.
En effet, lorsqu’elle est bien pratiquée, la canalisation des pensées parasites facilite l’enclenchement de celles positives. 

Pensez à vous laisser aller, ne vous limitez pas dans vos capacités et laissez libre cours à votre imagination pour chasser toutes ces idées noires et susciter les émotions positives. 

Et une fois la canalisation du négatif achevée, c’est l’éveil du positif qui vous attend… 

Là, votre côté créatif sera utile dans le cadre de la sophrologie caycédienne pour éveiller tout le positif qui couve dans votre esprit : souvenirs, personnes, plans d’avenir, promesses, etc. 

Soyez sûr que vous verrez le résultat rapidement.

7. Optimiser ses capacités au quotidien

Nous sommes tous dotés de capacités multiples qui nous aident à affronter le monde extérieur. 

Pourtant, ce que la plupart des gens ignorent, c’est que ces capacités ont peuvent évoluer si on prend le temps d’œuvrer à leur amélioration. 

L’un des bienfaits de la sophrologie caycédienne réside dans cette possibilité d’optimiser vos capacités. 

Il peut s’agir de la capacité à gérer vos émotions, votre stress, vos relations. Il peut aussi s’agir de vos capacités intellectuelles. 

La sophrologie caycédienne touche quasiment à tout, puisqu’elle vise à reconnecter le corps et l’esprit. 

Étant donné que la sophrologie repose sur la concentration, vous serez amené à user de vos capacités mentales pour puiser dans celles, physiques ou mentales, que vous souhaitez optimiser. 

Alors n’attendez plus pour gagner en sérénité et devenir vous-même.