This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.

Carole Chemoul
Sophrologue Paris 12

6 moyens pour apprivoiser les acouphènes avec la sophrologie

Vous vous demandez comment la sophrologie peut vous aider à soulager vos acouphènes ? 

Alors vous êtes au bon endroit. 

Parce que, grâce à son effet apaisant sur l’esprit et le corps et par l’équilibre conscient qu’elle instaure entre ces deux facettes d’un individu, la sophrologie soulage efficacement de nombreux maux, dont les acouphènes. 

Sophrologie : comment vivre avec des acouphènes ?

En travaillant avec des techniques de respiration, de relaxation, de concentration et de visualisation, la sophrologie caycédienne permet de faire le point sur ces bruits parasites appelés acouphènes. 

Car la sophrologie, en stimulant le physique et le mental et tout en rééquilibrant le corps et l’esprit, favorise la diminution des acouphènes au fil des séances. 

Nous allons voir ensemble 6 moyens efficaces pour apprivoiser les acouphènes : 

  1. Exercice des rotations axiales
  2. Exercice de chauffage corporel anti-acouphènes
  3. Exercice sophrologique du karaté
  4. Exercice des hémicorps
  5. Exercice des éventails
  6. Exercice respiratoire pour entendre différemment

Prendre RDV avec Carole Chemoul Sophrologue sur Paris.

Séances de sophrologie individuelles et collectives dans un endroit calme et convivial à Paris 12.



J’ai été accompagnée par Carole pendant 1 an, elle a été une aide très précieuse pour dompter mes angoisses et m’a accompagnée pour concrétiser mes projets, pour lesquels j’éprouvais de grandes difficultés.

Témoignages Mel Mel

Carole Chemoul Membre de la Chambre Syndicale de la Sophrologie

15 Rue du Dr Goujon, 75012 Paris



Prendre RDV

1. Exercice des rotations axiales

Les acouphènes se manifestent sous la forme de bourdonnements, de grésillements ou de sifflements dans l’oreille ou dans la tête, de manière permanente ou intermittente, avec une intensité plus ou moins importante. 

Mais ils ne tirent pas leur origine du monde extérieur. Et leur mécanisme n’est pas encore complètement compris par la science. 

Si, dans certains cas, il s’agit de messages envoyés par les neurones que le cerveau reçoit sous forme de sons, dans d’autres, il peut s’agir d’une lésion en lien avec la perte auditive. 

Cependant, tous les acouphènes ne répondent pas à ces schémas. Ils peuvent aussi être liés au stress et au manque d’activité physique ou être un symptôme indiquant le développement d’une maladie. 

Quoi qu’il en soit, ils peuvent affecter grandement la qualité de vie. 

Pour réduire l’intensité de ces sons fantômes, la sophrologie peut se révéler une aide précieuse, à travers le conditionnement du corps grâce à la relaxation, ce qui agit de manière directe sur le système nerveux. 

Les oto-rhino-laryngologistes recommandent souvent à leurs patients souffrant d’acouphènes d’avoir recours à une médecine douce, en particulier la sophrologie, pour apprendre à détourner leur attention de cette gêne acoustique, ce qui en modifiera la perception au fil des séances. 

Le premier exercice de sophrologie présenté, nommé « exercice des rotations axiales », est recommandé par les sophrologues spécialisés dans le traitement des acouphènes. 

Cet exercice de sophrologie caycédienne vous aidera à lâcher prise face à cette perturbation acoustique. 

Tout d’abord, tenez-vous debout, le dos bien droit, les épaules relâchées, les jambes écartées de la largeur du bassin, les bras pendant le long du corps et la tête droite, alignée avec la colonne vertébrale. 

Fermez les yeux, gainez les jambes et les fessiers et inspirez longuement par le nez. 

Puis bloquez votre respiration et réalisez des rotations avec votre bassin. Ce faisant, laissez vos bras et votre tête suivre le mouvement de votre corps. 

Prenez conscience du lâcher-prise induit par les mouvements de vos bras et associez ces mouvements à l’abandon de vos acouphènes. 

Revenez ensuite à votre position initiale en expirant fortement par la bouche. 

Répétez cet exercice de sophrologie 2 fois de plus, en effectuant des pauses entre chacune. 

2. Exercice de chauffage corporel anti-acouphènes

D’origine grec, le mot acouphène vient de akouein qui signifie « entendre » et de phainein qui veut dire « apparaître ». 

Il s’agit en effet d’une perception de bruits parasites qu’une personne subit et qui n’est pas détectable par autrui. 

Plusieurs situations peuvent être à l’origine des acouphènes : la prise d’un traitement médical à long terme, un choc émotionnel, un choc sonore violent, la surdité liée à l’âge, etc. 

Si vous souffrez de ce trouble auditif, consulter un sophrologue peut vous aider à gérer les émotions liées à ce phénomène, à diminuer votre angoisse, tout en adoptant un mode de vie plus calme et plus serein. 

Les premiers exercices que vous montrera votre sophrologue touchent souvent à la respiration, afin de vous faire prendre conscience de vos tensions corporelles. Ensuite viennent des exercices de relaxation, suivis d’exercices de visualisation d’images ou de situations positives. 

Le présent exercice de chauffage corporel anti-acouphènes sert à diffuser le calme dans le corps et dans l’esprit. 

En premier lieu, tenez-vous debout, le dos bien droit et les épaules relâchées vers l’arrière. 

Vos jambes doivent être écartées de la largeur de votre bassin. 

Placez une main sur votre ventre et l’autre sur vos lombaires. 

Les yeux fermés, inspirez profondément par le nez en gonflant votre ventre et imaginez que ce dernier se remplit de calme et de bien-être. 

Expirez ensuite fortement par la bouche en laissant rentrer votre ventre et imaginez que le calme que vous avez inspiré se propage et se diffuse par l’expiration dans chaque partie de votre corps. 

Prenez conscience du calme que vous apporte cet exercice. 

Vivez ce moment d’apaisement apporté par la respiration. Répétez cet exercice de sophrologie 2 fois de plus, en respectant votre rythme.  

3. Exercice sophrologique du karaté

La sophrologie est une médecine douce facile et simple à pratiquer, même seul. 

C’est pourquoi, souvent, les sophrologues recommandent de retenir les exercices les plus adaptés aux besoins exprimés pendant les séances, pour les réaliser chez soi. 

Mais, dans le cas du traitement des acouphènes, mieux vaut choisir un suivi sophrologique dans lequel votre sophrologue vous prendra en charge jusqu’aux résultats souhaités. 

Il est en effet compétent pour adopter une approche globale de votre trouble auditif, tout en respectant les prescriptions médicales de votre médecin spécialiste. 

En moyenne, les personnes souffrant d’acouphènes ont besoin d’une dizaine de séances de sophrologie pour traiter ces troubles. 

Il est conseillé de commencer par des séances individuelles, ce qui n’exclut pas, ensuite, de passer à des séances collectives si vous le souhaitez. 

Sachez qu’il existe des sophrologues spécialisés dans le traitement des acouphènes. 

L’exercice sophrologique du karaté est généralement pratiqué pour soulager ce type de troubles. 

Tout d’abord, tenez-vous debout, le dos droit et la tête dans l’alignement de la colonne vertébrale. 

Veillez à avoir les pieds bien parallèles et écartés la largeur du bassin. 

Gardez les yeux ouverts et allongez votre bras gauche devant vous, à l’horizontale, en gardant la main tendue comme pour une position de karaté. 

Ensuite, amenez votre poing droit sous votre aisselle droite en inspirant profondément par le nez. 

Bloquez votre respiration pendant quelques secondes. 

Puis lancez votre poing droit devant vous en soufflant fortement par la bouche et en imaginant que vous explosez vos acouphènes avec votre poing. 

Prenez conscience de leur existence et débarrassez-vous d’eux à travers cet exercice. 

Répétez ce mouvement et cette respiration encore 2 fois, tout en visualisant la destruction de vos acouphènes. 

4. Exercice des hémicorps

Il faut savoir que les acouphènes sont plus intenses lorsque vous êtes stressé. 

Il existe désormais plusieurs exercices de sophrologie qui vous aideront à modifier l’intensité de vos acouphènes et la perception douloureuse que vous en avez. 

Car l’objectif premier de la sophrologie est de vous apporter du bien-être, ce qui commence par vous aider à vous séparer de ces sons fantômes qui vous perturbent au quotidien. 

Attention : vous les entendrez encore, mais avec une intensité décrue, et vous pourrez vous habituer à leur présence, comme aux nombreux autres sons qui vous entourent. 

Un hémicorps est l’un des deux côtés de votre corps, le gauche ou le droit. 

Pour réaliser l’exercice des hémicorps, commencez par vous tenir debout, le dos bien droit, les épaules relâchées et les jambes écartées de la largeur du bassin. 

Les yeux fermés, basculez le poids de votre corps sur le pied droit, en levant votre bras droit vers le haut et en inspirant longuement par le nez. 

Retenez votre respiration pendant quelques instants. 

Étirez ensuite tout le côté droit de votre corps, et ce, simultanément en levant votre main vers le ciel et en étendant votre jambe. Prenez conscience de la fatigue qui se dégage de vous-même et repoussez-la loin de vous. 

Imaginez que les sons dérangeants qui proviennent de votre oreille droite s’estompent et deviennent de plus en plus supportables. 

Pensez ensuite à votre côté gauche qui est complètement relâché. 

Maintenant, laissez votre bras droit redescendre naturellement, tout en ressentant l’apaisement et le calme qui vous entourent, en même temps que vous expirez fortement par la bouche. 

Procédez à cet exercice 3 fois pour chaque côté de votre corps, en effectuant des pauses entre deux étirements. 

À présent, vous pouvez travailler les deux côtés en même temps. 

Pour cela, conservez la position debout, en ancrant bien vos deux pieds dans le sol. 

Puis levez les deux bras à la fois vers le ciel, tout en inspirant profondément par le nez. 

Bloquez votre respiration pendant quelques secondes. 

Ensuite, étirez votre corps en levant bien vos bras et en tendant vos jambes. 

Laissez vos bras redescendre en soufflant longuement par la bouche. 

Prenez conscience de la détente apportée à votre corps et à votre esprit par cet exercice de sophrologie. 

Pensez à vous accorder du temps, du temps bien à vous, tout au long de la journée. Vivez ces moments d’apaisement et savourez ce petit plus de sérénité dans votre vie. 

5. Exercice des éventails

Grâce aux bienfaits de la sophrologie, les personnes souffrant d’acouphènes parviennent à s’habituer à ces sons parasites et à faire en sorte qu’ils soient supportables. 

Les exercices de sophrologie enseignent aux clients/élèves l’évacuation des émotions négatives provoquées par les acouphènes, le détournement de l’attention du cerveau vers un objet positif, le renforcement des capacités d’adaptation et enfin le développement de la capacité à faire abstraction des acouphènes. 

Si vous souffrez de ce trouble auditif et souhaitez le maîtriser, alors l’exercice des éventails vous sera d’une grande aide. 

Car cet exercice de sophrologie est réputé pour l’évacuation des tensions grâce à la respiration, à des mouvements doux et à des pensées positives. 

En résumé, il vous aide à vous libérer de toute la perception douloureuse liée aux acouphènes. 

Commencez par vous tenir debout, le dos droit et les jambes écartées de la largeur du bassin. 

Puis fermez les yeux et inspirez profondément en levant les bras devant vous de manière horizontale. 

Retenez votre respiration lorsque vos poumons sont pleins d’air. 

Secouez alors vos mains et vos doigts pendant quelques secondes, tout en gardant l’air dans vos poumons. 

Imaginez que toutes vos douleurs et toutes vos tensions glissent à travers le bout de vos doigts, qu’elles s’en vont une bonne fois pour toutes. 

À présent, soufflez en repositionnant vos mains et vos bras le long de votre corps. 

Relâchez-vous et visualisez toutes les tensions évacuées. 

Répétez cet exercice de sophrologie autant de fois que vous le voulez, jusqu’à ce que vous ressentiez que vous vous êtes libéré de ces tensions négatives qui vous gênaient, en particulier celles provoquées par les acouphènes.  

6. Exercice respiratoire pour entendre différemment

Pour une personne souffrant d’acouphènes, prendre conscience de son corps représente un très grand intérêt. 

Car cela lui permet de détourner son attention vers d’autres parties de son corps et, ainsi, de ne plus focaliser son attention sur cette seule gêne auditive. 

Petit à petit, une atténuation de la perturbation auditive se fait ressentir, ainsi que le soulagement qui va avec. 

Le présent exercice respiratoire est directement lié aux oreilles, puisqu’il consiste à les boucher avec les deux pouces de vos mains tout en adoptant une respiration particulière. 

Pour réaliser cet exercice, placez-vous dans un endroit calme, en position assise. 

Tout d’abord, inspirez par la bouche et bouchez vos oreilles à l’aide de vos pouces. 

Puis mettez-vous dans la position du fœtus afin de ne plus entendre la gêne auditive, mais seulement vos battements de cœur. 

Cette position consiste à rapprocher votre tête de vos genoux, de sorte que votre abdomen repose sur vos cuisses. 

Retenez bien votre respiration, ressentez votre cœur qui bat et concentrez-vous sur le bruit régulier de vos battements cardiaques. 

Ensuite, expirez par le nez en relâchant vos mains, et donc en débouchant vos oreilles. 

Libérez-vous de toute la tension qui était en vous, balancez vos bras tout en remontant votre buste et en reprenant votre position naturelle. 

Levez-vous en adoptant un regard nouveau sur vos sensations et sur la perception des sons. 

Répétez cet exercice de sophrologie 2 fois encore, il vous fera le plus grand bien.